Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Accessoires
ADSL
Ampoules
Apple Store
Astuce
Beauté - Bien être
Bricolage
cadre photo
Cafetière
Clim-Chauffage
Coiffure
Consoles de jeux / Ipod / DVD
Cuisine exotique
Cuisines
Décorations
Disque dur
ecran
Electromenager
Epilateur / Rasoir
Images & Sons
Imprimante
inclassables
Informatique
Jardin
La Presse en parle
lave linge / seche linge
Maconsoelec
Maison
Multimedia
Nettoyage
Ordinateur
Petit Appareil de Cuisson
Petit déjeuner
Rayon Frais
Repassage
Télévisions
Vidéo
Voitures électriques

La composition de la facture pour les particuliers

La facture de gaz que doit acquitter chaque client est composée à la fois d’une part fixe, l’abonnement annuel, et d’une part variable, la consommation de gaz exprimée en kWh. Le montant de l’abonnement lui-même dépend de l’utilisation du gaz, qui se répartit en trois postes distincts : chauffage, cuisson ou eau chaude. En souscrivant un contrat pour tous ces usages, le prix de la consommation de gaz sera moins élevé. Avant l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie, le consommateur avait seulement la possibilité de souscrire un abonnement au tarif réglementé du gaz, fixé par la puissance publique. Il existe désormais deux autres types d’offres : les offres à prix fixes, où le client bénéficie d’un abonnement et d’une consommation dont les prix ne varient pas durant la période de souscription, et les offres à prix indexés, proposées par certains fournisseurs et permettant d’obtenir une réduction sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé du gaz.

Les déterminants du prix du gaz sur le marché

La fixation du tarif réglementé du gaz par la puissance publique est elle-même liée à une formule de calcul qui intègre différents paramètres : les coûts d’acheminement, les coûts d’approvisionnement et des taxes notamment. Depuis le mois de janvier 2013, l’évolution du tarif réglementé du gaz s’opère de manière mensuelle, afin de tenir compte aussi fidèlement que possible de l’évolution des coûts supportés par GDF Suez. Son mode d’indexation a également été revu : dorénavant, le prix du gaz au comptant entre davantage en ligne de compte, au détriment du prix des produits pétroliers, qui se sont fortement renchéris ces dernières années. La parité entre l’euro et le dollar peut aussi influencer le tarif réglementé. Enfin, plusieurs autres facteurs interviennent dans le phénomène de hausse ou de baisse du prix du gaz : le lien entre l’offre et la demande sur le marché du gaz, d’éventuelles tensions géopolitiques ou encore des difficultés inhérentes à l’exploitation ou à la production du gaz.

Une légère hausse pour le mois de novembre

Les tarifs réglementés du gaz devraient augmenter de 0,5 % au mois de novembre 2013, contrastant avec la tendance baissière observée depuis quelques mois. Ce léger mouvement haussier est notamment lié à une augmentation des coûts d’approvisionnement répercutée par GDF Suez sur le tarif réglementé. Le prix du gaz avait auparavant enregistré des reculs successifs entre février et septembre derniers, à l’exception du mois de juillet. Ces baisses, assez modestes, intervenaient après un rattrapage significatif de 2,4 % au mois de janvier. Aussi, pour l’année 2013 dans son ensemble, le consommateur n’aura pas perçu de baisse sensible de sa facture de gaz. Quant aux prévisions pour l’année 2014, qui restent fondées sur des hypothèses, elles laissent entrevoir la possibilité de nouvelles augmentations des tarifs réglementés du gaz.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://prix-gaz.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>